Moscou aurait eu une taupe à Bruxelles

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/Moscou-aurait-eu-une-taupe-a-Bruxelles-25732881

Un diplomate belge est soupçonné d’espionnage au profit de l’URSS puis de la Russie et fait l’objet d’une enquête pour «infraction à la sécurité», ont rapporté vendredi des journaux belges.

Ce diplomate originaires de Bruges, qui a travaillé aux consulats de Tokyo, New York, Lisbonne, Lagos et New Delhi depuis une vingtaine d’années, a été rappelé de son dernier poste à Copenhague en juillet 2011, selon le quotidien De Standaard et le magazine MO. La Sûreté de l’État, le service de renseignement civil belge, avait à l’époque récolté des informations selon lesquelles l’homme avait informé au cours de sa carrière des agents russes sur les subtilités permettant d’obtenir des titres de séjour en Belgique, dès avant la fin de l’URSS en 1991, avance De Standaard.

«Nous pouvons confirmer qu’une enquête judiciaire est en cours contre un diplomate belge suspecté d’espionnage, de corruption passive et de violation du secret professionnel», a indiqué à MO Magazine le procureur fédéral belge Johan Delmulle. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Bruxelles a confirmé vendredi que l’agent diplomatique avait été suspendu «il y a un peu plus d’un an» à la suite d’indications «d’infractions à la sécurité» et qu’une plainte avait été déposée.

 

Bruxelles, «une « place to be » pour les espions»

 

Les contacts avec des russes «se déroulaient lors de réceptions diplomatiques et étaient purement professionnels», s’est défendu dans De Standaard le diplomate. «Je réfute totalement avoir jamais transmis d’informations sensibles», a-t-il déclaré auStandaard. En septembre, le patron de la Sûreté de l’État avait expliqué que «des centaines d’espions» étaient «actifs à Bruxelles».

«La Belgique est un pays avec beaucoup de diplomates, d’hommes d’affaires, mais aussi d’institutions internationales, ce qui en fait donc une « place to be » pour les espions», avait dit Alain Winants sur le site EUobserver. «Il serait naïf de croire que seuls des pays tels que la Russie, la Chine ou l’Iran déploient des espions», avait-il ajouté.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s