France : les petits spéculateurs vont souffrir

L.I.E.S.I.

En prenant connaissance de l’imposition au barème des plus-values, on peut constater que les actionnaires habitués à faire des allers-retours avec des titres sont dans la lunette de tir du gouvernement Ayrault. « Ainsi, pour les foyers déclarant au moins 150 000 euros de revenus par part, la taxation atteindra le taux maximum, c’est-à-dire 60,5% (45% d’impôt, plus 15,5% de prélèvements sociaux), contre 34,5% aujourd’hui (19% d’impôt, 15,5% de prélèvements sociaux) ».

Comment ne pas être dissuadé de poursuivre ce type de transactions ? Ne vaut-il pas mieux investir dans du concret et du long terme AUTRE que les actions qui demeurent du papier ?

Les pouvoirs publics affirment favoriser une épargne de long terme, comme la possession de titres sur 6 ans et non plus quelques semaines, mois, voire même deux années. Mais quid dans six ans ? Le monde bouge maintenant très vite et, malheureusement, les spéculateurs internationaux agissent avec d’autres…

View original post 39 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s