Le directeur d’un Quick halal faisait circuler un mail raciste

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/20/01016-20121120ARTFIG00399-le-directeur-d-un-quick-halal-faisait-circuler-un-mail-raciste.php

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

 

Le groupe Quick a annoncé lundi qu’il prendrait des mesures contre ce gérant des restaurants de Reims ayant diffusé à plusieurs de ses collaborateurs un texte virulent sur les «Niktamères».

Le Quick halal de Reims risque de perdre une grosse partie de sa clientèle. Le directeur des cinq restaurants de la chaîne de fast-food dans la ville a reconnu lundi sur France Info avoir fait circuler en mars un mail raciste.

Précédé de la mention «attention, politiquement incorrect», le document de deux pages, qui se veut humoristique, décrit le jeune issu de l’immigration arabe, ou «Niktamère», comme «un animal en voie de disparition dans son pays d’origine, le Maghreb. Et de préciser: «Là-bas, il meurt de faim car trop paresseux.»

Si le directeur des Quick de Reims n’est pas l’auteur du texte intitulé «Niktamère», dont des variantes circulent depuis des années sur Internet, il a eu envie de le partager avec ses amis. Destiné seulement à ses collaborateurs proches, le message aurait atterri par erreur dans une boîte de réception que peut consulter le personnel d’encadrement. Keira, une mère de famille musulmane qui travaille chez Quick depuis dix-huit ans, est tombée dessus en août. Choquée par le contenu humiliant du mail, elle a engagé une procédure prud’homale.

Le groupe Quick a indiqué lundi dans un communiqué «condamner avec la plus extrême fermeté les propos contenus dans le mail» en question. «Des mesures seront prises à l’encontre de cet exploitant qui, par son comportement, porte préjudice à l’intégrité de l’enseigne, des 493 restaurants de son réseau et de ses 19.000 collaborateurs», poursuit l’enseigne. De fait, la maladresse du gérant pourrait être d’autant plus lourde de conséquence que son restaurant halal du quartier Croix-Rouge cible une clientèle musulmane.

Ce n’est pas la première fois que ce tract raciste cause des remous. L’an passé, un commandant de brigade de la Réunion a été suspendu de ses fonctions pour avoir affiché le portrait des «Niktamères» sur le tableau de service de sa gendarmerie.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s