Les Banquiers cherchent à gagner du temps

L.I.E.S.I.

Depuis des mois, qui finissent par faire des années (deux ans révolus), l’actualité monétaire tourne autour de la faillite de la Grèce, des aides du FMI, de la BCE et donc des Allemands à ce pays européen en voie de sous-développement. Les marchés s’enflamment sur la question itérative du défaut de la Grèce, dont le PIB représente 2,8% de celui de la zone Euro contre 26,9% pour l’Allemagne et 19,5% pour la France. Objectivement, on se fout de nous.

La preuve a été faite plutôt 10 fois qu’une, que les autorités monétaires aux ordres de l’oligarchie bancaire propriétaire des Banques Centrales en général et de la B.R.I.,  ont décidé de détruire la valeur de la monnaie fiduciaire actuelle, quelle que soit son libellé (Dollar, Euro, Yen, Livre, CAD, …)  en imprimant à une vitesse toujours plus grande de la monnaie. La Fed en 2008 a donné l’exemple en injectant 200…

View original post 805 mots de plus

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s