Une bonne crise en guise d’introduction à un Nouvel Ordre Mondial – Partie 1

L.I.E.S.I.

Source

La question des conséquences des politiques monétaires et des politiques d’austérité engagées par les princes machiavéliques au service de la Haute finance apatride et vagabonde n’est pas tranchée de manière définitive par les spécialistes du sujet. Mais l’on commence à entrevoir un accord sur la perspective finale de tout cela : un vaste conflit mondial. Des investisseurs chevronnés finissent par dire que lorsque des crises du genre de celle qui s’étend de par le monde entier risquent de ne plus être maîtrisées, la guerre finit par arranger tout le monde. Bien sûr, ces financiers ne disent pas ou ne savent pas ce que les lecteurs de LIESI ont compris parfois depuis bien longtemps : à savoir que cette crise n’est pas « naturelle », c’est bien celle dont parlait David Rockefeller en septembre 1994 quand il évoquait la nécessité d’une « bonne crise majeure » devant nous introduire dans le Nouvel Ordre Mondial.

View original post 88 mots de plus

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s