Des mafieux ont reçu des aides européennes

http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/Des-mafieux-ont-re-u-des-aides-europeennes-24537657

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

storybild

Ces aides européennes étaient destinées à l’agriculture. Les mafieux ont profité d’une faille juridique. (photo: AFP)

La Cour des comptes italienne révèle que des mafieux notoires ont reçu des centaines de milliers d’euros d’aides européennes destinées à l’agriculture pendant des années.

 

Des délinquants condamnés et des suspects surveillés par la police ont reçu au nom de la Politique agricole commune (PAC) européenne des aides étant allées ponctuellement jusqu’à 153 000 euros. Les sentences de la Cour des comptes italienne, qui exigent la restitution de ces subventions, montrent que plus de deux millions d’euros ont été versés en 20 ans à des mafieux, y compris à certains qui étaient alors en prison. La Sicile s’est taillé la part du lion avec environ 1,8 million d’euros obtenus par des mafieux, condamnés à les rembourser.

La législation italienne interdit de verser des aides à des personnes condamnées, mais tant que le montant est inférieur à 153 000 euros, il n’est pas nécessaire d’avoir un certificat officiel qui prouve que le bénéficiaire n’est pas poursuivi pour crimes mafieux. «Jusqu’à il y a deux mois, nous n’avions même pas une liste des mafieux» pour contrôler les destinataires des fonds, se plaint Giancarlo Nanni, directeur de l’Agea, l’agence italienne qui gère les aides européennes à l’agriculture. Selon lui, «les mafieux sont très malins, ils savent exactement comment contourner les contrôles juridiques».

 

«C’est un problème de volonté politique»

 

Parmi les cas les plus marquants, on trouve Gaetano Riina, frère de l’ancien «capo dei capi», le boss Salvatore Riina, actuellement en prison. Gaetano Riina, arrêté l’an dernier et accusé d’avoir tenté de reconstruire l’empire de son frère, a reçu plus de 42 000 euros en 1997. Un autre bénéficiaire a été Antonio Piromalli, membre de la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, qui a obtenu 25 720 euros pour ses plantations d’oliviers en 2005, 2008 et 2009.
La représentation de la Commission européenne à Rome a souligné que c’était aux «pays membres d’empêcher et de gérer les illégalités et de récupérer les aides indûment perçues».

Fabio Granata, un ancien avocat pénaliste membre de la commission parlementaire antimafia, s’est dit choqué de ces informations. «Je n’en crois pas mes yeux! C’est un problème de volonté politique, c’est inexcusable», a réagi ce député originaire de Sicile. M. Granata, qui soutient le gouvernement régional de centre gauche à peine élu en Sicile, a annoncé la confection d’«une liste noire des personnes condamnées non seulement pour crimes mafieux, mais aussi pour des faits de corruption». Il faudra cependant «plusieurs mois» car la région est toujours un fief de la mafia, a-t-il noté.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s