Les livres de maths seraient-ils sexistes?

http://www.20minutes.fr/article/1049030/ynews1049030?xtor=RSS-176

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

 

EDUCATION – Une étude pointe les clichés sexistes qui émaillent les manuels de mathématiques de terminale…

Chaque année, le centre Hubertine Auclert, centre francilien de ressources pour l’égalité femmes-hommes, se penche sur les clichés sexistes dans les manuels scolaires. Après l’histoire en 2011, ce sont les livres de mathématiques qui ont été passés au crible cette année dans une étude intitulée «Égalité femmes-hommes dans les manuels de mathématiques, une équation irrésolue?»

Et le résultat est encore une fois édifiant. 87,2% des personnages adultes qui peuplent ces ouvrages sont des hommes. Malgré «l’apparente neutralité de la discipline», les mathématiques cachent dans leurs manuels de nombreuses inégalités entre hommes et femmes, notamment au travers des exemples de la vie quotidienne utilisés.

Une femme, pour cinq hommes

Vingt-neuf manuels, publiés par neuf maisons d’édition différentes entre 2010 et 2012, ont été étudiés. Dont cinq qui s’adressent aux sections professionnelles et quatorze aux filières scientifiques. Or sur les 3.348 personnages évoqués, l’étude ne dénombre que 672 femmes. Soit une femme pour cinq hommes!

Un déséquilibre encore plus flagrant lorsqu’il s’agit de personnages célèbres. En face des 1.057 scientifiques hommes, on ne compte que 35 célébrités- femmes. Seulement 3,2%. Et encore, l’étude démontre que les mathématiciennes comme Marie Curie ou Tatiana Ehrenfest restent étroitement associées aux travaux de leurs époux. A croire que les femmes sont faites pour être nulles en maths!

Les lycéennes ne peuvent pas s’identifier aux mathématiciennes célèbres

Un stéréotype des «filles littéraires» qui reste tenace: en première, les filles représentent 79% de la filière littéraire, contre seulement 45% de la filière scientifique. Et, selon l’étude, la sous-représentation dans les manuels de maths ne risque pas de changer la donne, puisqu’elle constitue un obstacle à l’identification des jeunes lycéennes.

Or, dans les livres, certaines professions semblent réservées à ces messieurs. Dans un manuel professionnel, par exemple, les 25 personnages masculins travaillent le secteur économique, dans les médias ou la santé. Alors que les trois seuls personnages féminins ont des métiers qui n’existent même pas au masculin: «assistante médicale» ou «hôtesse».

Les clichés à l’école, un problème qui touche toutes les générations d’élèves, comme en témoignait récemment le dictionnaire en ligne des écoliers… bourré de clichés.

 Aurélie Delmas
Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s