Allergies alimentaires : L’eau du robinet et les pesticides mis en cause

http://news.aufeminin.com/allergies-alimentaires-l-eau-du-robinet-et-actu8593.html

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

En 20 ans, le nombre d’allergiques s’est envolé, à tel point que les allergies alimentaires occupent désormais la quatrième place des problèmes de santé publique selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Une étude américaine pointe du doigt les pesticides et l’eau du robinet.

Près d’1 enfant européen sur 3 est susceptible de développer une allergie alimentaire. Du simple bouton au choc anaphylactique, il n’y a qu’un pas. Ou plutôt qu’un aliment. Une recherche menée par des chercheurs de l’Albert Einstein College of Medicine a isolé plusieurs sources responsables de cette recrudescence d’allergies. Parmi elles, on retrouve les antibiotiques. Une théorie populaire conseille aux jeunes enfants de se confronter aux germes ambiants afin de renforcer leur système immunitaire. Sauf que le recours auxantibiotiques est depuis plusieurs années en augmentation. Les défenses de l’organisme seraient alors perturbées et deviendraient très sensibles aux acariens, aux pollens ou encore au lait.

L’étude souligne également le rôle du dichlorophénol, un polluant courant. Ce produit est fréquemment utilisé par les agriculteurs afin de lutter contre les mauvaises herbes et certains insectes. Le dichlorophénol est également utilisé dans l’eau potable afin de la purifier. Ce polluant courant est alors ingéré par notre organisme. Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont fait appel à des personnes âgées de 6 ans et plus. Tous les participants avaient un taux de dichlorophénol présent dans leurs urines. Sur les 2 211 personnes interrogées, 411 présentaient une allergie alimentaire et 1 016 une allergie à un élément environnemental. Ces personnes avaient 80% de risques en plus de ne pas supporter un aliment. Cela ne signifie pas forcément que nous devons nous détourner de l’eau du robinet. En effet, de nouvelles recherches viennent d’être lancées. En outre, les bouteilles d’eau en plastique contiennent elles-mêmes des polluants comme le bisphénol A, et certains fruits et légumes contiennent en surface des taux élevé depesticides.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s