Les éleveurs Bretons exigent une simplification des normes administratives

Breizh Journal

nantaiseL’assemblée de l’Union des groupements des producteurs de viande de Bretagne à Saint-Quay-Portrieux (22) a mis en exergue l’urgence du redressement de la production : à cause de la baisse des productions d’animaux d’élevage Bretons, au moins un abattoir porcin est menacé de fermeture à court terme, et les abattoirs bovins sont eux aussi en surcapacité. La France pourrait même devenir importatrice nette de viande, alors qu’elle est encore excédentaire. L’Ugpvb rassemble 27 organisations de producteurs de porcs, oeufs et bovins, regroupant 5.700 producteurs de porcs, 6.500 élevages et 580 producteurs d’œufs, sur les cinq départements Bretons et dans les provinces limitrophes d’Anjou, Poitou et Maine.

Michel Bloc’h, président de l’Union des groupements, a affirmé que « le développement de la production ne doit pas faire peur », et appelé à des décisions politiques engageant la simplification administrative, notamment en supprimant les zones d’excèdent structurel (ZES), rendues inutiles à son…

View original post 114 mots de plus

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s