Mon avis sur le bouquin d’Allan Kardec, Le Livre des Esprits (réédition 1998)

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

 

https://www.facebook.com/EcritureAutomatiqueEtSpiritisme?ref=hl 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Livre_des_Esprits

 

Mon avis sur le bouquin d’Allan Kardec, Le Livre des Esprits (réédition 1998)

 

 

Le_Livre_des_Esprits_2

 

Page 11: «La distinction des bons et des mauvais esprits est extrêment facile; le langage des esprits supérieurs est constament digne, noble, empreint de la plus haute moralité, dégagé de toute basse passion; leurs conseils respirent la sagesse la plus pure, et on toujours pour but notre amélioration et le bien de l’humanité. Celui des esprits inférieurs, au contraire, est incoséquent, souvent trivial et même grossier; s’ils disent parfois des choses bonnes et vraies, ils en disent plus de fausses et d’absurdes par malice ou par ignorance, ils se jouent de la crédulité et s’amusent aux dépens de ceux qui les interrogent en flattant leur vanité, en berçant leurs désirs de fausses espérances. En résumé, les communications sérieuses, dans toute l’acceptation du mot, n’ont lieu que dans les centres sérieux, dans ceux dont les membres sont unis par une communion intime de pensées en vue du bien.»

«La morale des esprits supérieurs se réume comme celle du Christ en cette maxime évangélique: Agir envers les autres comme nous voudrions que les autres agissent envers nous même; c’est a dire faire le bien et ne point faire le mal. L’homme trouve dans ce principe la régle universelle de conduite pour ses moindres actions.»

Page 17: Si l’on veut bien se reporter au résumé de la doctrine que nous avons présenté ci-dessus, on y verra que les esprits eux-mêmes nous apprennent qu’ils ne sont égaux ni en connaissances, ni en qualité morales, et que l’on ne doit point prendre au pied de la lettre tout ce qu’ils disent. C’est aux gens sensés à faire la part du bon et du mauvais. Assurément ceux qui tirent de ce fait la conséquence que nous n’avons affaire quà des être malfaisants, dont l’unique occupation est de nous mystifier, n’ont pas connaissance des communications qui on lieu dans dans les réunions où ne se manifestent que des esprits supérieurs, autrement ils ne penseraient pas ainsi.

Page 18: Quand à ceux que l’on évoque, à moins que ce ne soit un parent ou un ami, il est assez naturel de s’adresser à ceux que l’on connait plutôt qu’à ceux que l’on ne connait pas; le nom des personnages illustres frappe d’avantage, c’est pour cela qu’ils sont plus remarqués.

On trouve encore singulier que les esprits d’hommes éminents viennent familiérement à notre appel, et s’occupent quelquefois de choses minutieuses en comparaison de celles qu’ils ont accomplies pendant leur vie.

Page 30: Voici les termes dans lesquels ils ont donné par écrit, et par l’intermédiaire de plusieurs médiums, la mission d’écrire ce livre:

NDLR: cette passage contient 8 «commandants» ou 8 conseils.

Page 38: 18/ L’homme pénétrera t il un jour le mystére des choses qui lui sont cachés?

«Le voile se léve pour lui à mesure qu’il s’épure; mais pour comprendre certaines choses, il lui faut des facultés qu’il ne posséde pas encore.»

Page 39: 23/ Qu’est ce que l’esprit ?

-Quelle est la nature intime de l’esprit?

«L’esprit n’est pas facile à analyser dans votre langage. Pour vous, ce n’est rien, parce que l’esprit n’est pas une chose palpable; mais pour nous c’est quelque chose. Sachez-le bien, rien c’est le néant, et le néant n’existe pas.

Page 45: 44/ D’où sont venus les êtres vivants sur la terre?

«La terre en refermait les germes qui attendaient le moment favorable pour se développer. Les principes organiques se rassemblèrent dès que cessa la force qui les tenaient écartés, et ils formèrent les germes de tous les êtres vivants. Les germes resté à l’état latent et inerte, comme la chrysalide et les graines des plantes, juqu’au moment propice pour l’éclosion de chaque espéce; alors les êtres de chaque espéce se rassembmérent et se multipliérent.»

Page 45: 45/Où étaient les éléments organiques avant la formation de la terre?

«Ils se trouvaient, pour ainsi dire, à l’état de fluide dans l’espace, au milieu des esprits, ou dans d’autres planétes, attendant la création de la terre pour commencer une nouvelle existence sur un globe nouveau.»

La chimie nous montre les molécules des corps inorganiques s’unissant pour former des cristaux d’une régularité constante, xelon chaque espéce, dés qu’ils sont dans les conditons voulues. Le moindre trouble dans ces conditions suffit pour empêcher la réunion des éléments ou, tout au moins, la dispostion réguliére qui constitue le cristal. Pourquoi n’en serait il pas de même des éléments organiques? Nous observons pendant des années des semences de plantes et d’animaux qui ne se développent qu’a une température donnée et dans un milieu propice; on a vu des grains de blé germer aprés plusieurs siécles. Il y a donc dans ces semences un principe latent de vitalité qui n’attend qu’une circonstance favoralble pour se développer. Ce qui se passe journellement sous nos yeux ne peut il avoir existé dés l’origine du globe? Cette formation des êtres vivants sortant du chaos par la force même de la nature ôte-t-elle quelque chose à la grandeur de dieu? Loin de là, répond mieux à l’idée que nous faisons de sa puissance s’exerçant sur des mondes infinis par des lois eternelles. Cette théorie ne résout pas, il est vrai, la question de l’origine des éléments vitaux; mais dieu a ses mystères et a posé des bornes à nos investigations.

Page 46: 49/ Si le germe de l’espéce humaine se trouvait parmi les éléments organiques du globe, pourquoi ne se forme -t-il pas spontanément des hommes comme à leur l’origine?

«Le principe des choses est dans le secret de dieu; cependant on peut dire que les hommes une fois répandus sur la terre ont absorbé en eux les éléments nécessaires à leur formation pour les transmettre selon les lois de la reproduction. Il en est de même des différentes espéces des êtres vivants.»

Page 46: 50/ L’espéce humaine a-t-elle commecné par un seul homme?

«Non; celui que vous appelez Adam ne fut ni le premier, ni le seul qui peupla la terre.»

Page 48: 58/ Les mondes qui sont le plus éloignés du soleil sont-ils privés de lumiére et de chaleur, puisque le soleil ne se montre a eux que sous l’apparence d’une étoile?

«Croyez vous donc qu’il n’y ait pas d’autres sources de lumiére et de chaleur que le soleil; et comptez-vous pour rien l’electricité qui dans certains mondes, joue un rôle qui vous est inconnu, et bien autrement important que sur la terre? D’ailleurs, il n’est pas dit que tous les êtres soient de la même matiére que vous, et avec des organs conformés comme les vôtres.»

Les citations d’exixtence des êtres qui habitent les différents mondes doivent être appropriées au milieu dans lequel ils sont appelés à vivre. Si nous n’avions jamais vu des poissons, nous ne comprendrions pas que des êtres puissent vivre dans l’eau. Il en est ainsi des autres mondes qui renferment sans doute des éléments qui nous sont inconnus. Ne voyons-nous pas, sur la terre, les longues nuits polaires éclairées par l’électricité des aurores boréales? Y a-t-iln rien d’impossible à ce que, dans certains mondes, l’electricité soit plus abondante que sur terre et y joue un rôle général dont nous ne pouvons comprendre les effets? Ces mondes peuvent donc renfermer en eux mêmes les sources de chaleur et de lumière néccessaires à leurs habitants.

Page 59: 84/ Les esprits constituent_ils un mondes à part, en dehors de celui que nous voyons?

«Oui, le monde des esprits ou des intelligents incorporelles.»

85/ Quel est celui des deux, le monde spirite ou le monde corporel, qui est le principal dans l’ordre des choses?

«Le monde spirite, il est préexistant à tout.»

86/ Le monde corporel pourrait-il cesser d’exister, ou n’avoir jamais existé, sans altérer l’essence du monde spirite?

«Oui ils sont indépendants, et pourtant leur corrélation est incessante, car ils réagissent incessament l’un sur l’autre.»

87/ Les esprits occupent-ils une région déterminée et circonsrite dans l’espace?

«Les esprits sont partout, les espaces infinis en sont peuplés à l’infini. Il y en a sans cesse à vos côtés qui vous observent et agissent sur vous a votre insu, car les esprits sont une des puissances de la nature, et les intruments dont dieu se sert pour l’accomplissement de ses vues providentielles; mais tous ne vot pas partout, car il est des régions interdites au moins avancés.»

88/ Les esprits ont-ils une forme déterminée, limitée et constante?

«A vos yeux, non; aux notre oui; c’est, si vous voulez, une flamme, une lueue ou une étincelle éthérée.»

Cette flamme ou étincelle a-t-elle une couleur quelconque?

«Pour vous, elle varie du sombre à l’éclat du rubis, selon que l’esprit est plus ou moins pur.»

On représente ordinairement les génies avec une flamme ou une étoile sur le front; c’est une allégorie qui rappelle la nature essentielle des esprits. On place au sommet de la tête, parce que là est le siége de l’intelligence.

Page 60: 89/ Les esprits mettent-ils un temps quelconque à franchir l’espace?

«Oui, mais rapide comme la pensée.»

-La pensée n’est -elle pas l’âme elle même qui le transporte?

«Quand la pensée est quelque part, l’âme y est aussi, puisque c’est l’âme qui pense. La pensée est un attribut.»

Page 61: 96/ Les esprits sont-ils égaux, ou bien existe-t-il entre eux une hiérarchie quelconque?

«Ils sont de différents ordres selon le dégré de perfection auquel ils sont parvenus.»

Page62: 99/ Les esprits du troiéme ordre sont-ils tous essentiellement mauvais?

«Non, les uns ne font ni bien ni mal; d’autres, au contraire, se plaisent au mal et sont satisfait quand ils trouvent l’occasion de le faire. Et puis, il y aencore des esprits léger ou «follets», plus brouillon que méchants, qui se plaisent plutôt à la malice qu’à la méchanceté, et qui trouvent leur plaisir à mystifier et à causer des petites contrariétés dont ils de rient.»

Page 92: 172/ Nos différentes existences corporelles s’accomplissent-elles toutes sur la terre?

«Non, pas toutes, mais dans les différents mondes: celle d’ici bas n’est ni la première ni la derniére, et c’est une des plus matérielles et des plus éloignés de la perfection.»

Page 101: 200/Les esprits ont-ils des sexes?

«Non point comme vous l’entendez, car les sexes dépendent de l’organisation. Il y en a entre eux amour et sympathie, mais fondés sur la similitude des sentiments.»

Page 105: 218/ L’esprit incarné ne conserve-t-il aucune trace des perceptions qu’il aeues et des connaissances qu’il a acquises dans ses existences antérieure?

«Il lui reste un vague souvenir qui li donne ce qu’on appelle des idées innées.»

-La théorie des idées innées n’est donc pas une chimére?

«Non, les connaissances acquises dans chaque existence ne se perdent pas; l’esprit dégagé de la métiére, s’en souvient toujours. Pendant l’incarnation, il peut les oublier en partie momentanément, mais l’intitution, qui lui en reste aide à son avancement, sans cela, ce serait toujours a recommencer. A chaque existence nouvelle, l’esprit prend son point de départ de celui où il était resté dans sa précédente existence.»

-Il doit ainsi y avoir une grande connexion entre deux existence successives?

«Pas toujours aussi grande que tu pourrais le croire, car les positions sont souvent bien différentes, et dans l’intervalle l’esprit a pu progresser.»

Page 121: 240/ Les esprits comprennent-ils la durée comme nous?

«Non et c’est ce qui fait que comprenez pas toujours quand il s’agit de fixer des dates ou des époques.

Les esprits vivent en dehors du temps tel que nous le comprenons; la durée, pour eux, s’annule pour ainsi dire, et les siécles, si longs pour nous, ne sont à leurs yeux que des instants qui s’éfface dans l’éternité, de même que les inégalités du sol s’éffacent et disparaissent pour celui qui s’éléve dans l’espace.

Page 154: 352/ Au moment de la naissance, l’esprit recouvre-t-il immédiatement la plénitude des ses facultés?

«Non, elles se développent graduellement avec les organes. C’est pour lui une nouvelle existence; il faut qu’il apprenne à se servir de ses instruments; les idées lui reviennent peu à peu comme chez un homme qui sort du sommeil et qui se trouve dans une position différente de celle qu’il avait la veille.

Page 171: 401/ Pendant le sommeil, l’âme se repose-t-elle comme le corps?

«Non l’esprit n’est jamais inactif? Pendant le sommeil, les liens qui l’unissent au corps sont relachés, et le corps n’ayant pas besoin de lui, il parcourt l’espace, et entre en relation plus directe avec les autres esprits.»

Page 173: 403/ Pourquoi ne se rappelle-t-on pas toujours des rêves?

«Dans ce que tu appelles le sommeil, ce n’est que le repos du corps, car l’esprit est toujours en mouvement; là, il reocuvre un peu de sa liberté, et correspond avec eux qui lui sont cher, soit dans ce monde, soit dans l’autre, mais comme le corops est une matiére lourde et grossiére, il conserve difficilelement les impressions qu’a reçues l’esprit, parce que l’esprit ne les a pas perçues par les organes du corps.»

Page 175: 409/ Souvent, dans un état qui n’est pas encore le demi-sommeil, lorsque nous avons les yeux fermés, nous voyons des images distinctes, des figures dont nous saissons les plus minutieux détails; est ce un effet de vision ou d’imagination?

«Le corps étant engourdi, l’esprit cherche à brise sa chaîne: il se transporte et voit; si le sommeil était complet, ce serait un rêve.»

Page 185: 452/ Est-il vrai que certaines circonstances développent la seconde vue?

«La maladie, l’approche d’un danger, une grande commotion peuvent la développer. Le corps est quelquefois dans un état particulier qui permet à l’esprit de voir ce que vous ne pouvez voir avec les yeux du corps.»

Les temps de crise et de calamités, les grandes émotions, toutes les causes qui surexcitent le moral, provoquent quelquefois le développement de la seconde vue. Il semble que la providence, en présence du danger, nous donne le moyen de le conjurer. Toutes les sectes et tous les partis persécutés en offrent de nombreux exemples.

Page 191: 458/ Que pensent de nous les esprits qui sont autour de nous et qui nous observent?

«Cela dépend. Les esprits «follets» se rient de petites tracasserie qu’ils vous suscitent et se moquent de vos impatience. Les esprits sérieux vous plaignent de vos travers et tâchent de vous aider.»

Page 193: 467/ Peut-on s’affranchir de l’influence des esprits qui sollicitent au mal?

«Oui, car ils ne s’attachent qu’à ceux qui les sollicitent par leurs désirs ou les attirent par leurs pensées.»

468/ Les esprits dont l’influence est de repoussée par la volonté renoncent-ils à leurs tentatives?

«Que veux-tu qu’ils fassent? Quand il n’y a rien a faire, il cédent la place; cependant, ils guettent le moment favorable, comme le chat guette la souris.»

Page 194: 470/ Les esprits qui cherchent à nous induire au mal, et qui mettent ainsi à l’épreuve notre fermeté dans le bien, ont-ils reçu mission de le faire, et si c’est une mission qu’ils accomplissent en ont-ils la responsabilité?

«Nul esprit ne reçoit la mission de faire le mal; quand il le fait, c’est de sa propre volonté, et par conséquent il en subit les conséquences. Dieupeut le lui faire pour vous éprouver, mais il ne le lui commande pas, et c’est à vous de le repousser.»

Page 195: 473/ Un esprit peut-il momentanément revêtir l’enveloppe d’une personne vivante, c’est a dire s’introduire dans un corps animé et agir au lieu et place de celui qui s’y trouve incarné?

«L’esprit n’entre pas dans un corps comme tu entres dans une maison; il s’assimile avec un esprit incarné qui a les mêmes défauts et les mêmes qualités pour agir conjointement; mais c’est toujours l’esprit incarné qui agit comme il veut sur la matiére dont il est revêtu. Un esprit ne peut se substituer à celui qui est incarné, car l’esprit et le corps sont liés jusq’au temps marqué pour le terme de l’existence matérielle.»

474/ S’il n’y a pas possession proprement dites, c’est-a-dire cohabitation de deux esprits dans le même corps, l’âme peut-elle se trouver dans la dépendance d’un autre esprit, de maniére à en être subjuguée ou obsédée, au point que sa volonté en soit en quelque sorte paralysée?

«Oui, et ce sont là les vrais possédés; mais sache bien que cette domination ne fait jamais sans la participation de celui qui la subit, soit par sa faiblesse, soit par son désir. On a souvent pris pour des possédés des épileptiques ou des fous qui avaient plus besoin médecin que d’exorcisme.»

Page 196: 474/ Les formules d’exorcisme ont-elles quelque efficaité sur les mauvais esprits?

«Non; quand ces esprits voient quelqu’un prendre la chose au sérieux, ils rient et s’obtinent.»

478/ Il y a des personnes animées de bonnes intentions et qui n’en sont pas moins obsédées; quel est le meilleur moyen de se délivrer des esprits obsesseurs?

«Lasser leur patience, ne tenir aucun compte de leurs suggestions, leur montrer qu’ils perdent leur temps, alors, quand ils voient qu’ils n’ont rien à faire, ils s’en vont.»

Page 198: 484/ Les esprits affectionnent-ils de préférence certaines personnes?

«Les bons esprits sympatissent avec les hommes de bien, ou susceptibles de s’améliorer; les esprits inférieurs avec les hommes vicieux ou qui peuvent le devenir; de là leur attachement, suite de la ressemblance des sensations.»

Page 201: Ne craignez pas de nous fatiguer de vos questions; soyez au contraire, toujours en rapport avec nous: vous serez plus fort et plus heureux. Ce sont ces communications de chaque homme avec son esprit familier qui font tous les hommes médiums, médiums ignorés aujourd’hui, mais qui se manifesteront plus tard, et qui se répandront comme un océan sans bornes pour refouler l’incrédulité et l’ignorance. Hommes instruis, intruisez; les hommes de talents, élevez vos fréres. Vous ne savez pas qu’elle oeuvre vous accomplissez ainsi: c’est celle du Christ, celle que dieu vous impose. Pourquoi dieu vous a-t-il donnél’intelligence et la science, si ce n’est pour en fairepart à vos fréres, pour les avancer dans la voie du bonheur et de la félicité éternelle?»

SAINT LOUIS, SAINT AUGUSTIN.

Page 204: 504/ Pouvons nous toujour savoir le nom de notre esprit protecteur ou ange gardien?

«Comment voulez-vous savoir des noms qui n’existent pas pour vous? Croyez-vous donc qu’il n’y ait parmi les esprits que ceux que vous connaissez?

-Comment alors l’invoquer si on le connait pas?

«Donnez-lui le nom que vous voudrez, celui d’un esprit supérieur pour qui vous avez de la sympathie ou de la vénération; votre esprit protecteur viendra à cet appel: car tous les bons esprits sont frères et s’assistent entre eux.»

Page 210: 527/ Prenons un autre exemple où l’état naturel de la matière ne soit pour rien; un homme doit périr par la foudre; il se réfugie sous un arbre, la foudre éclate et il tué. Les esprits ont-ils pu provoquer la foudre et la diriger sur lui?

«C’est encore la même chose. La foudre a été sur cet arbre et à ce moment, parce qu’il était dans les lois de la nature qu’il en fut ainsi; elle n’a point été dirigée sur cet arbre parce que l’homme était dessous, mais il a été inspiré à l’homme la pensée de se réfugier sous un arbre lequel elle avait éclater; car l’arbre n’en aurait pas moins été frappé, que l’homme fût ou ne fût pas dessous.»

Page 210: 528/ Un homme malintentionné lance sur un quelqu’un un projectile qui l’effleure et ne l’atteint pas. Un esprit bienveillant peut-il l’avoir détourné?

«Si l’individu ne doit pas être atteint, l’esprit bienveillant lui inspirera la pensée de se détourner, ou bien il pourra éblouir son ennemi de maniére à le faire mal viser; car le projectile une fois lancé suit la ligne qu’il doit parcourir.»

Page 211: 530/ Les esprits légers et moquers ne peuvent-ils susciter ces petits embarras qui viennent à la traverse de nos projets et dérouter nos prévisions; en un mot, sont-ils les auteurs de ce que l’on appelle vulgairement les petites misères de la vie humaine?

«Ils se plaisent à ces tracasseries qui sont pour vous des épreuves afin d’exercer votre patience; mais il se lassent quand il voient qu’ils ne réussissent pas. Ce pendant, il ne serait ni juste, ni exat de les charger de tous vos mécomptes; car croire bien que si ta vaisselle se casse, c’est plutôt le fait de ta maladresse que celui des esprits.»

Page 212/ 213: 535/ Quand il nous arrive quelque chose d’heureux, est ce notre esprit protecteur que nous devons remercier?

Remerciez surtout dieu, sans la permission de qui rien ne se fait, puis les bons esprits qui ont été ses agents.»

-Qu’arriverait-il si on négligeait de le remercier?

«Ce qui arrive aux ingrats.»

-Cependant, il y a desgens qui ne prient, ni et à qui tout réussit?

«Oui mais il faut voir la fin; ils payeront bien cher ce bonheur passager qu’ils ne méritent pas, car plus ils auront réçu, plus ils auront à rendre.»

Page 217: 550/ Quel est le sens des légendes fantastiques d’aprés lesquelles des individus auraient vendu leur âme à Satan pour en obtenir certaines faveurs?

«Toutes les fables renferment un enseignement et un sens moral; votre tort est de les prendre à la lettre. Celle-ci est une allégorie qui peut s’expliquer ainsi:  celui qui appelle à son aide les esprits pour en obtenir les dons de la fortune ou toute autre faveur murmure contre la providence; il renonce à la mission qu’il a reçue et au épreuves qu’ildoit subir ici-bas, et il subira les conséquences dans la vie à venir. Ce n’est pas dire que son âme soit à jamais vouée au malheur; mais puisque au lieu de se détacher de la métiére, il s’y enfonce de plus en plus, ce qu’il aura eu en joie sur terre, il ne l’aura pas dans le monde des esprits, jusq’a ce qu’il l’ait racheté par des nouvelles épreuves, peut-être plus grandes et plus pénibles. Par son amour des jouissances matérielles, il se met sous la dépendance des esprits impurs; c’est entre eux et lui un pacte tacite qui le coduit à sa perte, maisqu’il lui est toujours facile de rompre avec l’assistance des bons esprits, si il en a la ferme volonté.»

Page 218: 552/ Que penser de la croyance au pouvoir qu’auraient certaines personnes de jeter des sorts?

«Certaines personnes ont un pouvoir magnétique trés grand dont elles peuvent faire faire un mauvais usage si leur propre esprit est mauvais; mais ne croyez pas à ce prétendu pouvoir magique qui n’est que dans l’imagination des gens supersticieux, ignorants des véritables lois de la nature. Les faits que l’on cite sont des faits naturels mal observés et surtout mal compris.»

Page 223/ 224: 573/ En quoi consiste la mission des esprits incarnés?

«Instruire les hommes, aider à leur avancement; améliorer leurs institutions par des moyens dirests et matériels; mais les missions sont plus ou moins générales et importantes; celui qui cultive la terre accomplit une mission, comme celui qui gouverne ou celui qui instruit. Tout s’enchaîne dans la nature; en même temps que l’esprit s’épure par l’incarnation, il concourt, sous cette forme, à l’accomplissement des vues de la providence. Chacun a sa mission ici bas, parce que chacun peut être utile à quelque chose.»

Page 234: 606/ Où les animaux puisent-ils le principe intelligent qui constitue l’espéce particuliére d’âme dont ils sotn doués            ,

«Dans l’élément intelligent universel.»

-L’intelligence de l’homme et celle des animaux émanent donc d’un principe unique?

«Sans aucun doute, mais dans l’homme il a reçu une éléboration qui l’éléve au-dessus  de celui qui anime la brute.»

Page 261: 689/ Les hommes actuels sont-ils une nouvelle création ou les descendants perfectionnés des êtres primitifs?

«Ce sont les mêmes esprits qui sont revenus se perfectionnet dans de nouveaux corps, mais qui sont encore loin de la perfection. Ainsi, la race humaine actuelle qui, par son augmentation, tend à envahir toute la terre et à remplacer les races qui s’étéignent, aura sa période de décroissance et de disparition. D’autres races plus perfectionnées la remplaceront, qui descendront de la race actuelle, comme les hommes civilisés d’aujoud’hui descendent des êtres bruts et sauvages des temps primitifs.»

Page 262: 690/ Au point de vue purement physique, les corps de la race actuelle sont-ils une création spéciale, ou procédent-ils des corps primitis par voies de reproduction?

«L’origine des races se perd dans la nuit des temps; mais comme elles appartiennent toutes à la grande famille humaine, quelle que soit la souche primitive de chacune, elles ont pu s’allier entre elles et produire des types nouveaux.»

Page 269:714/ Que pensez de l’homme qui cherche dans l’excès de tous genres un raffinement à ses jouissances?

«Pauvre nature qu’il faut plaindre et non envier, car il est trés bien prés de la mort!»

-Est ce de la mort physique ou de la mort morale qu’il s’approche?

«De l’une et de l’autre.»

Page 277: 744/ Quel a été le but de la providence en rendant la guerre nécessaire?

«La liberté et le progrès.»

-Si la guerre soit avoir pour effet d’arriver à la liberté, comment se fait-il qu’elle ait souvent pour le but et pour résultat l’asservissement?

«Asservissement momentané pour tasser les peuples afin de les faire arriver plus vite.»

Page 290: 789/ Le progrès réunira-t-il un jour tous les peuples de la terre en une seule nation?

«Non, pas une seule nation, cela est impossible, car de la diversité des climats naissent des moeurs et des besoins différents qui constituent les nationalités; c’est pourquoi il leur faudra toujours les lois appropriées à ces moeurs et à ces besoins; mais la charité ne connait point  de latitudes et ne fait pas de distinction entre le couleur des hommes. Quand la loi de dieu sera partout la base de la loi humaine, les peuples pratiqueront la charité de l’un à l’autre, comme les individus d’homme à homme; alors in,s vivront heureux et en paix, parce que nul ne cherchera à faire du tort à son voisin, ni à vivre à ses dépens.»

Page 297: 807/ Que penser de ceux qui abusent de la superiorité de leur position sociale pour opprimer le faible à leur profit?

«Ceux là méritent l’anathéme; malheur à eux! Ils seront opprimés à leur tour, et ils renaitront dans une existance ou ils enduront tout ce qu’ils ont fait endurer.»

Page 342/ 343: 932/  Pourquoi dans le monde, les méchants l’emportent-ils si souvent en influence sur les bons?

«C’est par la faiblesse des bons; les méchants sont intrigants et audacieux, les bons sont timides; quand ceux-ci le voudront, il prendront le dessus.»

Page 352: 955/ Les femmes qui, dans certains pays, se brûlrent volontairement sur le corps de leur mari, peuvent-elles considérées comme se suicidant, et en subissent-elles les conséquences?

«Elles obéissebt à un préjugé, et souvent plus à la force quà leur propre volonté. Elles croient accomplir un devoir, et ce n’est pas là le caractère du suicide. Leur exuse est dans la nullité morale de la plupart d’entre elles et dans leur ignorance. Ces usages barbares et stupides disparaissent avec les civilisations.»

Page 376: 1012/ Un lieu circonscrit dans l’univers est-il affecté aux peines et aux jouissances des esprits, selon leurs mérites?

«Nous avons déjà répondu à cette question. Les peines et les jouissances sont inhérentes au degrés de perfection des esprits; chacun puise en soi-même nle principe de son propre bonheur ou malheur; et comme ils sont partout, aucun lieu circonsrit ni fermé n’est affecté à l’un plutôt qu’à l’autre. Quant aux esprits incarnés, ils sont plus ou moins heureux ou malheureux, selon que le monde qu’ils habitent est plus ou moins avancé.»

-D’aprés cela, l’enfer et le paradis n’existeraient pas tels que l’homme se les représente?

«Ce ne sont que des figure: il y a partout des esprits heureux et malheureux. Cependant, comme nous l’avons dit aussi, les esprits du même ordre se réunissent par la sympathie; mais ils peuvent se réunir où ils veulent quand ils sont parfaits.»

Page 377: 1013/  Que doit-on entendre par le purgatoire?

«Douleurs physiques et morales: c’est le temps de l’expiation. C’est presque toujours sur terre que vous faites votre propre purgatoire et que dieu vous fait expier vos faute.»

Ce que l’homme appelle purgatoire est de même une figure par laquelle on doit entendre, non pas un lieu déterminé quelconque, mais l’état des esprits imparfaitsqui sont en expiation juqu’à la purification compléte qui doit les elever au rang des esprits bienheureux. Cette purification s’opérant dans les diverses incarnations, le puragatoires consiste dans les épreuves de la vie corporelle.

Page 377: 1014/ Comment se fait-il que des esprits qui, par leur lzangage, révèlent leur superiorité, aient répondu à des personnes trés serieuses, au sujet de l’enfer et du purgatoire, selon l’idée que l’on s’en fait vulgairement?

«Ils parlent un langage compris des personnes qui les interrogent; quand ces personnes sont trop imbues de certaines idées, ils neveulent pas les heurter brusquement pour ne pas froisser leurs convictions. Si un esprit allait dire, sans précautions oratoires, à un musulman que Mahomet n’est pas un prophéte, il serait trés mal reçu.

Page 387… D’un autre côté, si les manifestations spirites étaient le priviléges d’un seul homme , nul doute qu’en mettant cet homme de côté, on ne mit fin aux manifestations; malheureusement pour des adversaires, elles sont à la dispotion de tout le monde,  et l’on en use depuis le plus petit juqu’au plus grand, depuis le palais juqu’à la mansarde? on peut en interdire l’exercie public; mais on sait précisemebt que ce n’est pas en public qu’elle se produisent le mieux: c’est dans l’intimité; or chacun pouvant être médium, qui peut empêcher une famille dans son intérieur, un individu dans le sdilence du cabinet, le prisonnier sous le verrous, d’avoir des communications avec les esprits, à l’insu et à la face même des sbires? Si on les interdits dans un pays , les empêchera-t-on dans les pays voisins, dans le monde entier, puisqu’il n’y a pas une contrée, dans les deux continents, où il n’y ait des médiums? Pour incarcérer tous les médiums, il faudrait incarcérer la moitier du genre humain; en vînt-on même, ce qui ne serait plus facile, à brûler tous les livres spirites, que le lendemain ils seraint reproduits, parce que la source en est inattaquable, et qu’on ne peut ni incarcérer ni brûler les esprits qui en sont les véritables auteurs.

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s