Le top 10 + : Le petit traité d’impertinence constructive.

Le petit traité d’impertinence constructive. Comment créer un dialogue fertile en entreprise.

Agnès Murir-Poule préface de Dominique Steiler et Antoine Raymond, collection éducation à la paix économique
Presses Universitaires de Grenoble, http://www.pug.fr
ISBN : 978-2-7061-2139-5

000234955_illustration_large22 idées constructives et pertinentes a retenir

1/ Page 6 : Les idées naissent de la controverse. Quand il y a différentes opinions, chacun grandit de la richesse des personnalités, des perceptions, des niveaux de compétences et des talents.

2/ Page7 : j’ai mis en place des réunions formelles régulières et aussi des temps informels entre les membres de l’organisation. Je favorise le droit à la nouveauté, à l’expérimentation … avec comme corollaire le droit à l’erreur.
3/ Page 14 : Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! Et le Colibri lui répondit : « je sais, mais je fais ma part.
4/ Page 15 : « désobéir, c’est chercher. »
5/ Page 21 : Et que dire de la mise en évidence du lien entre la crise financière de la City et du « management par la stupidité » du monde de la finance étudié en 2012 par AndreSpicer (de la City University de Londres) et Mats Alvesson de l’université de lund, en Suède). Selon eux, les entreprises de services financiers n’encouragent pas leurs employés à utiliser toutes leurs capacités intellectuelles. D’après cette théorie de la « stupidité fonctionnelle », le monde de la finance serait dicté par le « fais d’abord, réfléchis après ». Une attitude qui rend à écarter les questions gênantes et les longues réflexions des salariés- alors qu’on attend d’eux de grandes compétences.
6/ Page 30 : syndrome du « je sais ce que vous ignorez »
7/ Page 31 : Si la stratégie est l’apanage de la direction de l’entreprise, nous savons que les grands leaders mondiaux, tels que les décrits Peter Drucker, doivent avoir « la tête dans les nuages et les pieds sur terre ». Des tops managers, trop coupés de la réalité du terrain, n’osent pas et ne pensent pas (et ne savent pas parfois) mener des débats de confrontation constructive sur des sujets sensibles qu’ils jugent comme étant exclusivement de leur ressort dans toutes leurs dimensions : analyse, vision, tactique, risque…
8/ Page 14 : « L’open space fabrique du contrôle social », interview de philippe d’Iribane, le figaro.fr, 19 novembre 2008
9/ Page 60 : Une autre explication de la mauvaise relation professeur/ élèves a été donnée par André Antibi dans son livre, la constance macabre, publié en 2003. Sous la pression de la société, les professeurs se sentent obligés inconsciemment de mettre un certain pourcentage de mauvaises notes pour être crédibles.
10/ Page 62 : Le mythe héroïque prédomine. « Cette difficulté de parler vrai dans le monde de l’entreprise constitue une singularité Française », déclare Francis Mer, ancien président d’Arcelor et ex-ministre de l’économie et des finances. « En France, on ne sait pas écouter. On opère sur un mode extrêmement pyramidal : le patron décide, les subordonnées exécutent.
11/ Page 106 : Quand la culture de la « stupidité fonctionnelle » explique la faillite de certaines entreprises.
12/ Page 135 : Il est toujours plus facile de rester dans la majorité silencieuse plutôt que de se mettre en avant.
13/ Page 161 : Selon Kant, le devoir de vérité est un devoir moral universel.
14/ Page 166 : Ce n’est plus une utopie. Dans le domaine économique, les effets de l’empathie ont donnée lieu à de réelles réussites basées sur la coopération : Linux et Wikipédia en sont deux bons exemples. Qui aurait pu imaginer au moment de la création de Microsoft, que celle-ci serait supplantée quelques années plus tard un phénomène extraordinaire : la création d’une encyclopédie mondiale du savoir faire fondée sur les apports gratuits de contributeurs très variés ! « La coopération l’emporte sur la concurrence. La norme n’est plus l’intrigue ni la manipulation machiavélique mais le partage des risques et la collaboration en source ouverte », analyse Rifkin.
15/ Page 170 : Des recherches ont montré la corrélation entre les émotions positives et un sentiment d’augmentation de l’énergie et de la motivation à surmonter les obstacles rencontrés et à mieux résoudre les problèmes, comme le souligne Barbara Fredrickson, professeur émérite de psychologie au département de Caroline du Nord à Chapel Hill.
16/ Page 181 : Voici une série d’exercices à pratiquer sans modération ! Imaginez-vous en sportif, musicien, cuisinier, artiste suivant u programme d’entrainement. Comme après tout effort consenti, vous ressentirez une sensation de satisfaction et de confort. C’est l’effet du cercle vertueux et de la spirale positive. Plus vous vous sentirez optimiste, plus vous aurez de l’énergie et entrainerez les autres dans cette belle dynamique.
17/ Page 192 : On demanda un jour à Henri IV : « Sire, comment se débarrasser de ses ennemis ? » « Le mieux et de s’en faire des amis » répondit le roi.
18/ Page 228 : Pour développer leur aisance dans les plaidoiries, les avocats se sont longuement entrainés lors de concours rhétorique. Or à l’école en France, nous sommes souvent très peu entrainé à l’argumentation orale comme à mener de bonnes discutions. Ceux qui font des études supérieurs on pu avoir des opportunités d’apprendre et de se tester. Petit à petit, ces entrainements, à la de sportif ou de musicien ; ont eu pour but de leur faire acquérir des réflexes. Par ailleurs, nous avons constaté dans notre pratique que les personnes issues des milieux techniques sont peu entrainées dans leurs études à manier les subtilités de la communication. Ils le sont sur des sujets techniques, mais trop peux sur des économiques, relationnels, commerciaux, managériaux.
19/ Page 260 : Favoriser l’innovation et entrepreneuriat : il vaut mieux échouer souvent qu’échouer une seule fois violemment.
20/ Page 280/ 281 : Les croyances sous-jacentes peuvent être : si je ne te donne pas le sens du travail que tu fais, c’est que je pense à ta place, je me dis que tu n’en as pas besoin , que tu dois comprendre, que c’est évident, que tu dois obéir et obtempérer de toute façon…(Avez-vous entendu parler de la règle des 5C ? « C’est Con mais C’est Comme ça ! », qui tient lieu d’arguments face à ceux cherchent à comprendre !)
21/ Page 314 : Donner des responsabilités, du pouvoir, des rôles. Favoriser l’utilisation des compétences. Laisser des latitudes de choix, de décision. En cas d’erreur ou de faute, chercher des solutions plutôt que des coupables.

21/ Page 375 : De nombreux entrepreneurs et managers rencontrés partage cette vision. Ils m’ont dit à plusieurs reprises que dans l’entreprise, nous travaillions en équipe, nous avons sans cesse besoin d’échanger, de collaborer, de nous frotter aux idées et aux personnalités des autres, d’innover. Or, l’école en France, c’est l’opposé ! Elle prépare à l’individualisme, au conformisme et confond exigence et sévérité.
22/ Page 379 : Christophe André est médecin psychiatre à l’hôpital Saint Anne à Paris. Il est auteur de méditer, jour après jour, 25 leçons pour vivre en pleine conscience, Paris, L’Iconoclaste, 2011

3 commentaires

  1. « désobéir, c’est chercher. »…..Tout à fait d’accord mon Canard…….!!!!!!!!!!!!…………Au fait comment vas-tu ???????????……………déjà au lit ????????????…..

    • Je me souviens pas de qui vous êtes…. On se connait?

      • oui……Gaëtano Zoerink……principalement sur fb…..(on avait – entre autre discuté concernant le livre :
        30 ans parmi les morts de Carl Wickland)……Mais je suis plus connu pour mes blagues au second degré !!!….


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s