La compilation des médicaments à éviter


Merci a notre amie et blogueuse BABYDOG451 de m’avoir fait parvenir ce lien par mail. 

http://lci.tf1.fr/science/sante/guide-des-medicaments-inutiles-lesquels-sont-a-eviter-7521669.html

Le « Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles et dangereux », publié jeudi et écrit par les professeurs Even et Debré, dénonce des traitements présentant des risques d’utilisation élevés, mais qui sont toujours sur le marché. Voici lesquels.

Selon le guide des médecins spécialistes Bernard Debré, député UMP de Paris, et Philippe Even, directeur de l’Institut Necker, sorti jeudi, un médicament sur deux est inutile (lire notre article :50% des médicaments sont « inutiles » selon un livre choc). Un gaspillage de 10 à 15 milliards d’euros à la Sécurité sociale, mis en évidence un an après le rapport au vitriol sur le Mediator. Le Nouvel Obs et Le Parisien en ont publié des extraits. Voici une compilation des médicaments à éviter cités par le guide des professeurs Even et Debré.

– Les médicaments psychiatriques (Concerta, Tofranil, Stablon, Ritaline) : ces produits peuvent entraîner des hallucinations, des violences et des suicides. La Ritaline est controversée car elle est prescrite abusivement pour les troubles de l’attention chez l’enfant.

– Les pilules anti-conceptionnelles de 3e et 4e génération (Cycleane, Mercilon, Minerva, Varnoline) : ces pilules ne sont pas plus efficaces que celles de 2e génération, mais elles provoquent trois à quatre fois plus de phlébites et d’embolies pulmonaires. La Varnoline, elle, augmente le risque de thrombose.

– Les anti-tabac (Zyban, Champix) : ces produits censés réduire la dépendance sont en fait des antidépresseurs masqués. Ils n’apportent aucun effet positif, selon le guide, tout en présentant des risques d’hallucinations et de troubles suicidaires.

– Les antiostéoroporoses (Protelos) : ces substances sont soupçonnées d’augmenter les risques d’embolie pulmonaire et de nécroses de la mâchoire ou de la peau. Les résultats cliniques du Protelos sont contestés et huit cas de décès ont été enregistrés.

– Anti-obésité (Alli) : ce traitement censé réduire le poids serait à l’origine d’effets secondaires importants au foie chez certains utilisateurs.

– Les anti-inflammatoires (pommade Ketum, Indocide, Nexen) : ces médicaments peuvent entraîner des brûlures graves en cas d’exposition au soleil, voire des hépatites.

– Les anticrampes (Hexaquine, Quinine-vitamines C, Okimus) : à la base, ce sont des antipaludéens devenus inefficaces, ils peuvent toutefois provoquer des effets secondaires sur le cœur, les reins ou le sang.

– Les antiparkinsoniens (Requip, Celance, Tasmar) : ces traitements ont une efficacité faible, mais ils peuvent engendrer des troubles sexuels.

– Les cardiovasculaires (Vastarel, Procoralan, Multas, Ticlid) : ces médicaments présentent des risques de complications cardiaques. Les anti-coagulants comme le Ticlid peuvent être remplacés par des molécules plus anciennes, mais aussi efficaces, comme la bonne vieille aspirine.

– Les stimulants respiratoires (Vectarion) : ce médicament serait moins efficace qu’une simple tasse de café, mais aussi dangereux qu’une amphétamine.

– Les anti-angiogènes (Avastin) : ce médicament coûterait 430 millions d’euros à la Sécurité sociale, tout en étant jugé inefficace et dangereux car il provoquerait des hémorragies cérébrales et digestives ou des perforations.

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=KZF8RWHUB7NZS

Alerte de sécurité: Primatene, Epinephrine


Merci a notre et bloggeuse pour le partage de cette info, merci a Babydog 451.

**********

A faire connaître autour de vous, auprès de votre médecin et auprès de votre pharmacien si vous prenez un traitement avec les médicaments indiqués !

**************************************************************
Alerte de sécurité: Primatene, Epinephrine

Source : http://fr.mediguard.org/alerts/alert/2162.html

L’ANSM informe les professionnels de santé de la mise en place de mesures transitoires pour la délivrance d’un médicament similaire au médicament ANAPEN (épinéphrine)

Que signifie cela ?

Le médicament ANAPEN est prescrit pour une utilisation dans les situations d’urgence pour traiter la survenue d’une réaction allergique grave appelée choc anaphylactique.

Si vous êtes susceptible de développer une réaction allergique grave, vous devez toujours avoir sur vous, le médicament ANAPEN (épinéphrine) qui vous a été prescrit par le médecin car la survenue d’un choc anaphylactique représente un risque vital. L’auto-injection d’adrénaline ou épinéphrine est considérée comme la seule solution disponible dans l’attente de secours.

Si ANAPEN vous a été prescrit par votre médecin et vous devez faire remplir votre prescription, vous devez vous présenter à la pharmacie comme d’habitude. Si la pharmacie est en rupture de stock d’ANAPEN, elle contactera l’hôpital le plus proche pour lui préciser le détail de votre prescription et lui donner vos coordonnées. Celle-ci vous contactera pour vous délivrer le médicament de remplacement (EpiPen). Le pharmacien de l’hôpital vous donnera toutes les informations utiles sur le médicament EpiPen et vous expliquera comment l’injecter car il dispose d’un système d’injection différent de celui d’ANAPEN.

Si vous avez des questions concernant le médicament ANAPEN et/ou les modalités mises en place pour pallier aux difficultés d’approvisionnement, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) informe les professionnels de santé de la mise en place, à titre exceptionnel et de manière transitoire, de nouvelles mesures pour la délivrance d’un médicament similaire au médicament ANAPEN (épinéphrine). Des unités du médicament EpiPen (0,15 mg/0,3 ml et 0,3 mg/0,3 ml), solution injectable en seringue pré-remplie du laboratoire MEDA Pharma ont été mises à disposition en France depuis le 03/08/2012 pour pallier aux difficultés d’approvisionnement du médicament ANAPEN.

ANAPEN est indiqué dans le traitement d’urgence du choc anaphylactique provoqué par des allergies d’origine alimentaire, médicamenteuse ou liées à des morsures ou piqûres d’insectes. Le choc d’origine allergique se manifeste par une baisse brutale de la tension artérielle, due à une dilatation extrême des vaisseaux sanguins. Il survient après un contact avec une substance allergisante.

Les boites d’EpiPen ne sont distribuées uniquement que par les pharmacies hospitalières. En conséquence, une pharmacie d’officine ne pouvant honorer une prescription d’ANAPEN devra contacter la pharmacie hospitalière la plus proche en précisant le dosage requis et les coordonnées du patient. La pharmacie hospitalière contactera alors le patient pour lui délivrer l’EpiPen à l’hôpital en accompagnant cet acte d’une explication relative au produit et à ses modalités d’utilisation de ce produit.

Pour plus d’information, consulter le message d’alerte de l’ANSM à l’adresse suivante:plus d’informations ici

Source: ANSM
Date de publication: 2012-08-24
Dernière mise à jour: 2012-08-24

Difficultés d’approvisionnement en Anapen : une solution alternative avec la mise à disposition en France d’EpiPen (épinéphrine ou adrénaline) – Point d’information
16/08/2012

Source : http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Difficultes-d-approvisionnement-en-Anapen-une-solution-alternative-avec-la-mise-a-disposition-en-France-d-EpiPen-epinephrine-ou-adrenaline-Point-d-information

Dans le contexte des difficultés d’approvisionnement en Anapen rencontrées depuis fin avril 2012, le laboratoire Bioprojet Pharma a, en accord et à la demande de l’ANSM, identifié une solution alternative. Des unités d’EpiPen, spécialité similaire à Anapen, sont ainsi mises à disposition en France à titre exceptionnel et transitoire depuis le 03/08/2012 pour pallier ces difficultés d’approvisionnement.
Ces unités d’EpiPen 0,15 mg/0,3 ml et d’EpiPen 0,3 mg/0,3 ml conditionnées pour le marché belge ne sont distribuées que par les pharmacies hospitalières et peuvent être rétrocédées aux patients ambulatoires.
D’un point de vue pratique, face à une ordonnance d’Anapen (épinéphrine), une pharmacie d’officine se trouvant en rupture de stock d’Anapen devra contacter la pharmacie hospitalière la plus proche qui joindra directement le patient pour organiser la délivrance à l’hôpital de la spécialité EpiPen. Les modalités d’utilisation d’EpiPen étant différentes de celles d’Anapen, des explications devront être apportées au patient lors de la délivrance d’EpiPen.

o Difficultés d’approvisionnement en Anapen : une solution alternative avec la mise à disposition en France d’EpiPen (épinéphrine ou adrénaline) – Point d’information (16/08/2012) (42 ko)

Lire :
o Fiche d’information « Comment utiliser l’auto-injecteur EpiPen (adrénaline) » (02/08/2012) (104 ko)

o Message relatif aux ruptures d’approvisionnement d’Anapen (rupture de stock) et du remplacement par Epipen de manière exceptionnelle (02/08/2012)

o Point d’information relatif à l’Anapen du 07 juin 2012

Lire aussi :

o Lettre d’information du laboratoire Bioprojet Pharma à l’attention des pharmaciens d’officine et des pharmaciens hospitaliers relative à la mise à disposition d’EpiPen 0,15 /0,3 ml et 0,3 mg/0,3 ml en remplacement d’Anapen 0,15 mg/0,3 ml et 0,3 mg/0,3 ml (02/08/2012) (18 ko)

o Lettre d’information du laboratoire Bioprojet Pharma à l’attention des pharmaciens d’officine et des pharmaciens hospitaliers relative à la rupture de stock d’Anapen 0,15 mg/0,3 ml et 0,3 mg/0,3 ml (10/07/2012) (18 ko) et lettre relative aux difficultés d’approvisionnement d’Anapen. (20/06/2012) (18 ko)

 

https://www.paypal.com/fr/cgi-bin/webscr?cmd=_flow&SESSION=1dK-WjUWPWuVNUBKF1phelROqKtriTOeavWaC4Qa51pwbUZ6dYylplfChyS&dispatch=5885d80a13c0db1f8e263663d3faee8da6a0e86558d6153d7722c6eea13ecd7b

Si vous avez du Cholestérol et prenez des statines !‏


Voici un billet de notre amie et blogueuse « Babydog 451 »
*********
Bonjour,

Je vous mets le lien (en fin d’article ci dessous) du « Coenzyme Q10 » que je prends depuis hier, pour contre balancer les effets musculaires des statines de la levure de riz rouge.

Lisez le cela pourrait vous aider si vous souffrez de problèmes musculaires suite à la prise de médicaments !

Faites circulez autour de vous surtout auprès des gens qui n’ont pas Internet, vous allez peut être les aider à ne plus souffrir à longueur de journée !

Je vous dirai ce qu’il en sera dans 15 jours pour les résultats car j’ai vraiment de gros soucis depuis des année et en ce moment je galère pas mal avec ça !

Faites circulez autour de vous et parlez en à votre médecin

je vais recevoir le livre du  Dr Michel de Lorgeril  ce matin !

Si ces pilules donnent de bon résultats, j’en parlerai à mon médecin qui est bien obligé d’admettre que ce que je fais en ce moment donne de bons résultats donc qu’il y une autre façon de se soigner pour le cholestérol même si on doit payer de notre poche !

Moi, j’ai refuser le Tahor, je prends de la levure de riz rouge, de la Spiruline, de la Chlorella et en 4 mois, j’ai perdu 9 kg et ma prise de sang est excellente puisque j’ai baisser mon mauvais cholestérol et augmenté le bon et plus de Thriglicéride qui m’entraînaient un risque d’infarctus !

Il va de soit que je surveille mon alimentation mais je mange normalement… j’ai simplement appliqué des règles alimentaires de bons sens, je bouge plus et je ne mets pas mon porte monnaie à plat bien que mon traitement ait un coût mais comme je ne mange plus n’importe commun je n’ai pas plus de dépenses que d’habitude !

***************************
http://www.armonydevivre.fr/images/Image//coenzyme%20q%2010%20dossier.pdf

***********************************

Les médicaments anti-cholestérol, médicaments dangereuxet probablement inutiles…

Pendant longtemps on a cru que le cholestérol
était l’ennemi n° 1 de nos artères.
Aujourd’hui, il est prouvé que le faire baisser,
notamment par la prise de statines,
ne réduit en rien le risque cardiovasculaire :
les accidents mortels ne diminuent pas.
De plus, ces molécules qui réduisent considérablement le
renouvellement physiologique de la coenzyme Q 10, exposent
à des complications parfois redoutables :
1: Une baisse du pouvoir anti-oxydant, avec pour conséquence
une accélération du vieillissement, notamment
vasculaire.
2: Une fatigabilité croissante pouvant aller jusqu’à l’abandon
de toute activité physique et l’installation dans un syndrome
dépressif réactionnel grave.
3: Des douleurs musculaires dont le bilan revient négatif et
que rien ne soulage, des douleurs qui peuvent se compliquer
de destruction aiguë d’une ou plusieurs loges musculaires
(rhabdomyolyse), d’insuffisance rénale aiguë voire de décès
dans d’horribles souffrances.
4: Une baisse des fonctions cognitives, plus particulièrement
chez les femmes.
Le Dr Michel de Lorgeril – un des deux signataires de la
fameuse étude de Lyon qui a mis en évidence la supériorité
écrasante du régime méditerranéen sur tout autre attitude – a
écrit deux livres(*) sur ce sujet dans lesquels il dénonce les
manipulations dont le corps médical a été victime de la part
des grands laboratoires pharmaceutiques. Les médecins
ignorent non seulement qu’ils ont été dupés, mais plus grave
encore, ils ne connaissent pas aujourd’hui encore les effets
secondaires potentiellement gravissimes de ces produits.
(*)En 2007 : « Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent, il vous
soignera sans médicament », puis en 2008: «Cholestérol, mensonges et
propagande», tous deux aux éditions Thierry Souccar.
Quelles doses prendre?
La posologie varie considérablement d’une personne à l’autre, d’une
indication à l’autre globalement il est conseillé de prendre 2 fois 50mg
par jour.
Biodisponibilité
Nous le rappelons, la co-enzyme Q10 est mieux absorbée en présence
d’huile ou de graisse. Donc, elle doit être prise au cours d’un repas qui
contient des lipides.
Effets secondaires d’une complémentation
Ils sont essentiellement d’ordre digestifs et concernent moins de 1% des
traitements: perte d’appétit, nausées, diarrhée, dyspepsie acide.
Il est cependant indispensable de connaître
certaines précautions d’emploi
• Du fait de la ressemblance de structure entre la coenzyme Q10
et la vitamine K, la complémentation ne doit pas être concomitante
avec la prise de warfarine (Coumadine®, anti-vitamine K).
• Chez l’insuffisant hépatique ou la personne porteuse
d’une obstruction des voies biliaires.
• A éviter chez le diabétique lors de la prescription concomitante
de médicaments hypoglycémiants.
• En cas de complémentation en vitamine E à des taux élevés,
l’augmentation du taux de co-enzyme Q10 sera plus lente du fait
de la participation de celui-ci à la régénération de la vitamine E
quand elle vient d’être oxydée.
………………………………………………………….
Anecdotique: au cours de la maladie
de Parkinson. Des posologies atteignant
1.200 mg/j ont été utilisées pendant 16
mois chez des personnes dont la maladie
s’était déclarée moins de 3 ans auparavant
et qui n’avaient pas encore reçu de levodopa.
Les patients traités par 300 ou 600 mg/j
présentaient une tendance à l’amélioration.
Seules les personnes traitées par 1.200
mg/j montraient une amélioration significative
tant au niveau des performances physiques que des capacités intellectuelles
et de l’humeur

http://www.armonydevivre.fr/images/Image//coenzyme%20q%2010%20dossier.pdf


**********************************

Omeprazole : rappel d’un médicament anti brûlures d’estomac


Merci a notre amie et blogueuse « Babydog451 » de faire parvenir cette info, info que je partage avec vous.

 

Omeprazole : rappel d’un médicament anti brûlures d’estomac

Le 20/06/2012 – Aurélie Blaize, journaliste santé

 

http://sante.planet.fr/a-la-une-omeprazole-rappel-d-un-medicament-anti-brulures-estomac.214749.2035.html?xtor=EPR-32-214758[Medisite-Alerte-Infos]-20120620

Réagissez ! – 3 commentaires

Suite à des signalements mentionnant un gout désagréable de certaines gélules, l’ANSM et le laboratoire Zydus France ont décidé de retirer des lots d’Omeprazole de la vente.
L’Omeprazole (médicament générique du Mopral) peut être prescrit en cas d’ulcères, de reflux gastro-oesophagien, de
 brûlures et de remontées acides.
Les lots rappelés sont : 
– Omeprazole Zydus 20mg, gélule gastro-résistante :
 
Lot n° L07 (péremption sept 2013) – boîte de 28 – code CIP 3400936484344
Lot n° L04 (péremption sept 2013) – boîte de 14 – code CIP 3400936484283
Lot n° L03 (péremption sept 2013) – boîte de 7 – code CIP 3400936484115

Si vous possédez ces produits, ramenez-les à votre pharmacien.

Arnaque aux comptes Gmail et Google+ !‏


Voici un mail de notre blogueuse et amie « Babydog 451 »

 

Bonjour,

Pour vous qui avez une adresse Gmail… !

Prévenir ceux qui, dans votre entourage, on une adresse Gmail ou un compte Google+ !

Attention si vous recevez ce message, c’est une arnaque… !

Je l’ai reçu 3 fois aujourd’hui !

*************************

L’équipe Gmail FERMETURE DE VOTRE COMPTE: arnaque

Phishing / Arnaque / tentative de piratage de votre compte gmail.
Signalez le mail
>> comment signaler une tentative de phishing sur gmail
>> formulaire pour signaler un phishing sur gmail

ça fait peur ces mots fermeture de votre compte
Service Clientele: box-contact@web-org.info

Le contenu du mail ...
En raison de la décongestion de notre réseau qui entrainera la suppression de toutes les adresses de
messagerie inutilisés, en vue de lutter
contre les spams et de rendre nos applications plus éfficace, notre service sera obligé de fermer
votre adresse de messagerie. Pour éviter tout
désagrément dû à ce fait, nous vous prions de bien vouloir nous fournir les informations ci-dessous.
Vous devrez remplir minitieusement le
formulaire faute de quoi, nous nous verrons dans l\'obligation de suspendre sans regret votre
application dans les 72 heures pour des raisons de
sécurité dès réception de ce mail.
 
Confirmation de votre identité et vérification de votre compte.
 
etc..
 
Après avoir répondu au questionnaire et après vérification par nos services, votre compte mail
Google continuera de fonctionner normalement. Tout
refus de coopération entraînera la suppression systématique de votre compte Google.
 
Tout en nous excusant pour ces désagréments.
Service Clientèle


Polémique : alerte aux biberons jetables dans les maternités !


17 novembre 2011

Polémique : alerte aux biberons jetables dans les maternités !

Des centaines de millions de biberons jetables, de tétines, de sucettes et d’embouts en silicone (utilisés pour faciliter la mise en place de l’allaitement maternel), fournis gracieusement par les maternités, seraient stérilisés à l’aide d’un produit… illégal !


L’hebdomadaire La Nouvel Observateur révèle dans une enquête exclusive, à lire dans le numéro du 17/11/2011, que la plupart de ces produits à usage unique que toutes les mamans utilisent à la naissance de leur bébé sont stérilisés à l’aide d’un gaz, l’oxyde d’éthylène, dont l’usage pour la stérilisation est interdit à l’échelle européenne depuis les années 1990 !


L’oxyde d’éthylène est considéré comme un produit cancérigène, et ce fait est connu depuis de longues années.


Ainsi, dès 1980, le ministère de la Santé avait mis en garde les autorités sanitaires et les administrations des hôpitaux contre l’emploi de ce produit, à n’utiliser que dans des cas extrêmes. Plus tard, en 1994, un arrêté exclu l’oxyde d’éthylène de la liste des produits autorisés pour la désinfection des objets en contact avec des denrées alimentaires, comme les biberons.


Enfin, en 2010, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) enfonce le clou en rappelant cette interdiction.


Pourquoi alors continuer d’avoir recours à un produit dangereux ? Le Nouvel Observateur a tenté d’enquêter mais de nombreuses questions restent en suspend. Ainsi, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) se fourni tous les ans en produits jetables auprès de sociétés qui ne se cachent pas de stériliser leurs marchandises… à l’oxyde d’éthylène.


Plus grave : les industriels de la nutrition infantile, qui se partagent le marché des biberons jetables dans les hôpitaux, refusent de révéler de quelle manière leurs produits sont désinfectés…


Rappelons que sur environ 800 000 naissances par an en France, seule la moitié des bébés sont nourris au sein dès la maternité.

Source :

 http://www.maviedemaman.com/mon-mag/article/polemique-alerte-aux-biberons-jetables-dans-les-maternites

Alerte pour FACEBOOK mais également Explorer 8 et 9 !‏


Aujourd’hui encore un mail de notre amie et blogueuse « Babydog 451 ».

*Il me semble que le groupe de hacker « anonymous » avait prévenu; maintenant il passe à l’acte.

Voici le mail de « Babydog ».

°°°°°°°°°°°

A lire car vous pourriez bien être victime de ce piratage.

Prévenez vos amis car vous risquez de vous trouver impliquez dans une histoire pornographique à votre insu !

Le personnel d’entreprises est  également concernés si il utilise Explorer

*********************************

Avalanche de liens pornos sur Facebook : décryptage de l’attaque des pirates

L’attaque n’a pas seulement exploité une faille humaine, mais a révélé de graves vulnérabilités chez Facebook et les dernières versions des navigateurs les plus populaires.

Publié le 17/11/2011, 17h50


En savoir plus


Facebook vient d’être victime, selon ses termes, d »une attaque de spam coordonnée » qui a abouti à la propagation massive d’images sexuellement explicites ou violente sur les pages de ses membres.

A l’heure où, d’une manière plus générale, les réseaux sociaux ciblent et envahissent les entreprises, ce type d’attaque les expose. D’autant que l’anatomie de cette attaque fait apparaître à la fois des failles classiques, mais aussi des vulnérabilités critiques au sein d’une structure informatique de pointe et qui se doit d’être réactive (Facebook), mais aussi des dernières versions de navigateurs populaires (Internet Explorer 8 et 9).

L’attaque subie par Facebook et ses utilisateurs repose en fait sur l’exploitation, par la victime elle-même et non le pirate, d’une faille navigateur de type XSS. La victime copie-colle en fait du code JavaScript dans la barre de son navigateur. Des chercheurs en sécurité ont utilisé les termes d' »auto-XSS » ou injection JavaScript « auto-infligée » pour décrire cette attaque.

 

Anatomie de l’attaque

 

Il est possible d’exécuter du JavaScript via la barre d’adresse du navigateur, localement, pour interagir avec la page ouverte sur laquelle se trouve l’internaute. Certains outils de développeurs, comme GreaseMonkey, se servent d’ailleurs de cette possibilité pour altérer certains aspects d’une page Web. Mais des pirates peuvent aussi s’en servir pour réaliser certaines actions non voulues par l’internaute sur la page ouverte.

Dans le cas de Facebook, « le code va pouvoir agir sur le compte sur lequel l’internaute piégé est connecté, en actionnant le bouton ‘like’ ou en envoyant des messages à des contacts de manière involontaire », précise l’expert Mike Geide, sur le blog de la société Zscaler, spécialisée dans le filtrage d’internet et la sécurité des applications Web.

A noter que code JavaScript peut être caché, derrière un numéro par exemple, qui sera en fait un bookmarklet ou d’un signapplet, qu’il faudra ensuite copier-coller dans la barre de navigation  De fausses applications Facebook ont déjà utilisé ce procédé.

 

Les utilisateurs, seuls responsables ?


Pour pouvoir pousser les utilisateurs à copier-coller le code, les pirates utilisent la méthode d’ingénierie sociale basique et bien connue de l’appât. Ils promettent ainsi une récompense un cadeau à celui qui va exécuter cette manœuvre inhabituelle.

Cette attaque « auto-XSS » n’est d’ailleurs en fait pas nouvelle sur Facebook : Zscaler en récence au moins trois récentes, dont notamment celle qui a eu lieu juste après la mort de Ben Laden. Les pirates proposaient en effet aux internautes copiant-collant une URL de visionner une vidéo inédite de la mort du terroriste – une vidéo qui n’existe évidemment pas. Cio.com se souvient également d’une autre attaque de même type, plus d’un an avant la mort de Ben Laden. L’appât était alors des bons d’achats dans un célèbre magasin.

 

Failles XSS dans Facebook

 

Si c’est donc bien l’utilisateur qui réalise la manœuvre, Facebook a aussi failli. En outre, ce type d’attaque était donc bien connu depuis plusieurs semestres, et Facebook n’a pas pris les mesures nécessaires pour les empêcher. Le réseau social a beau avoir aujourd’hui indiqué, une nouvelle fois, avoir « mis en place des mesures pour réduire le potentiel de ces attaques », cela ne semble encore suffisant. Mike Geide explique en effet pouvoir encore exploiter des failles XSS dans Facebook.

 

Si cet expert reconnaît que Facebook a bien empêché les actions les plus sensibles de s’exécuter via injection de JavaScript, certaines restent encore possibles. Ainsi injecter du JavaScript dans les champs à remplir pour se décrire dans le réseau social permet d’envoyer à tous les contacts une invitation à rejoindre un groupe. Plus grave : Mike Geide  explique pouvoir exploiter une faille XSS dans Facebook pour envoyer une invitation à tous les contact contenant un iFrame malicieux.

 

 

Dernières versions d’Internet Explorer vulnérables

 


En savoir plus


Les tests réalisés par Chet Wisniewski, un chercheur en sécurité chez Sophos, a pu montrer que Google Chrome et les versions supérieures à Firefox 6 n’étaient pas exposées à cette attaque parce ces navigateurs ne permettent tout simplement pas à la barre d’adresse d’exécuter du code Javascript collé. Contrairement à Internet Explorer 8 et même 9, ainsi qu’Opera Software 11.5 et Safari  5.1, dont toutes les barres d’adresses peuvent exécuter du code Javascript collé. IE8 et IE9 représentent à eux deux plus du tiers du marché des navigateurs aujourd’hui.


Source : http://www.journaldunet.com/solutions/securite/spam-et-xss-sur-facebook-1111.shtml