Top 5 à « Je pense trop, comment canaliser ce mental envahissant ».


Top 5 à « Je pense trop, comment canaliser ce mental envahissant ».

5 choses intelligentes à retenir du bouquin de Christel Petitcollin. Édition Guy Trédaniel.

 

1/

Page 85 : Jean marc est journaliste. Il me raconte : « j’ai été insomniaque pendant des années. Résigné, j’occupais mes nuits comme je pouvais. Je lisais, j’écrivais, je me documentais en attendant que l’envie de dormir revienne ou que la maisonnée se réveille. La sophrologie et l’hypnose éricsonienne m’ont bien aidé à trouver un sommeil de meilleure qualité. Et pour compléter ces nouvelles capacités à bien dormir, j’ai ma petite astuce. Quand mon cerveau semble parti à mouliner à plein régime alors que je cherche le sommeil, je lui donne des consignes pour la nuit, puis je le mets en mode automatiques.  » « Tu veux mouliner ? Bonne idées ! Trouve-moi donc des sujets pour mes prochains articles ! » Je m’endors en sentant dans le lointain, le turbo qui ronronne. J’ai intérêt à avoir un bloc-notes et un stylo au chevet du lit, parce qu’au réveil, les idées fusent ! »

2/

Page 87 : Enfin, une plante africaine le griffonia est connue pour agir directement sur le taux de sérotonine. Cette plante permet de rééquilibré le niveau de sérotonine et d’améliorer la qualité du sommeil et de l’humeur, sans avoir recours ni aux somnifères, ni aux antidépresseurs.

Page 110 : …Dans notre société,  on relève plus les erreurs qu’on ne valide les progrès. On préfère faire des critiques que de donner des encouragements. C’est exactement l’inverse de ce dont un surefficient mental a besoin pour se rassurer. Ses gaffes sociales lui sont renvoyées avec agacement, son incompréhension des consignes est prise pour de la mauvaise volonté…

3/

Page 217 : Alors, finalement, qu’est-ce que la confiance en soi ? La confiance en soi est simplement :

-Un confort intérieur à s’aimer et à s’accepter comme on est, avec ses forces et ses faiblesses.

-La certitude qu’on saura faire face et puiser dans ses ressources personnelles pour trouver des solutions à la plupart des problèmes.

-Et, au-delà de nos appréhensions, la capacité à passer à l’action malgré la peur et le stress.

La confiance en soi n’aplanit pas les montagnes, mais elle permet de les gravir.

4/

Page 228 : Pour vous y aider, je vais vous confier une phrase de Marcel Pagnol dont j’ai fait ma devise personnelle : «  Tout le monde savait que c’était impossible. Il est arrivé un jour un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait. » Je m’applique chaque jour à être cette imbécile.

5/

Page 238-239 : Connaissez-vous la différence entre le fou et le sage ? Le sage sait à qui ne pas parler. Dans tous les cas de contact social, en cas d’incompréhension, surtout n’insistez pas. Faites vite marche arrière et changez de sujet.

 

01

02